Le camerisier qui s'éveille

Sur notre ferme, le camerisier, le plant qui produit la camerise, est l'un des premiers à se réveiller au printemps. En effet, dès que les températures sont supérieurs au point de congélation, on peut voir ses bourgeons se gonfler et profiter des chauds rayons du soleil. Il faut dire que le camerisier n'est pas frileux : il peut aisément supporter nos rudes hivers, surtout s'il est bien entouré de neige. Ainsi, une fois ses feuilles déployées, nous pouvons voir les fleurs jaunes apparaître. Et des fleurs, il y en a des tonnes! Puisqu'il faut deux fleurs pollinisées pour avoir un fruit, les arbustes deviennent pratiquement jaune en entier!


Avez-vous trouvé le bourdon dans cette photo ?


Quoique le spectacle soit magnifique, nous essayons d'aller au champs le moins possible pour laisser travailler nos bénévoles favoris, soit nos pollinisateurs. Puisque les fleurs de camerisier arrivent même avant les pissenlits, elles sont l'une des premières nourritures de nos abeilles et de nos bourdons. Quoique l'on voit surtout ces derniers dans le champs, les abeilles aiment bien venir y faire leur tour en attendant d'autres types de fleur.




La floraison est aussi pour nous le signal qu'il faut mettre une première dose d'engrais (fumier de poule composté) pour aider à la croissance des fruits et à la vigueur des arbustes. Une deuxième dose aura lieu après la saison, à la mi-juillet, lorsque le plant prépare son prochain hiver et le nombre de fruits du prochain été.


Finalement, si la météo est clémente, nous pourrons déguster nos premiers fruits environ 5 à 6 semaines après la floraison. Avez-vous aussi hâte que nous ?


Pour connaître les dates d'ouverture de l'autocueillette de camerises, c'est par-ici !

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout